L'habitat dans tous ses états


Table des matières
1-Être ou ne pas être... insecte
2-Les insectes, tout un folklore !
3-Gros plan sur les insectes
4-L'habitat dans tous ses états

Microhabitats
Insectes à protéger
À chacun son chez soi
Vivre l'hiver

5-Des acteurs aux multiples talents

Habitats en tous genres

Depuis des millions d’années, les insectes ont colonisé presque tous les milieux. Étangs, rivières, forêts, prairies... seuls les fonds océaniques n’ont pas eu le faveur de ces petits animaux. Les différentes espèces d'insectes ont des besoins très variés, qui se reflètent dans l’étendue et les caractéristiques de leur habitat. Ainsi, un champ en friche, un verger, un lac procurent à diverses espèces d’insectes les ressources et les conditions nécessaires à leur survie.



Microhabitats

La majorité des insectes ayant une taille inférieure à 15 mm, il n'est pas étonnant que plusieurs espèces puissent vivre dans des habitats plutôt restreints. Ces «microhabitats» offrent en effet des conditions climatiques et physiques particulières et indispensables à la survie de certaines espèces d’insectes. Des exemples ? Une souche d’arbre en décomposition, une cavité dans la pierre, une flaque d’eau, le cadavre d’un animal.

 


Insectes à protéger

Aujourd’hui, en raison de la dégradation ou de la destruction de leur habitat, des espèces d’insectes risquent de disparaître, tout comme certaines plantes et certains mammifères. Peut- on les aider à retrouver un milieu plus accueillant ? Oui ! Voici quelques gestes à poser pour protéger les populations d’insectes des milieux naturels ou pour les attirer chez soi.

 

Avez-vous d’autres actions à suggérer ?

 


 

 À CHACUN SON CHEZ-SOI

Chaque espèce d’insecte fréquente un habitat particulier. Pour connaître le milieu de vie de l’amiral, du bourdon fébrile, de la cicindèle à six points, de la coccinelle maculée, de la demoiselle bistrée, résous les charades suivantes.

 

• Mon premier est le contraire d’obscur.

• Mon deuxième peut se manger avec des baguettes.

• Mon troisième est indispensable à la survie des êtres vivants.

Mon tout est l’un des habitats de l’amiral.

 

‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘

 

• Mon premier est apprécié des chorales.

• Mon deuxième est une préposition.

• Mon troisième peut former un bouquet.

Mon tout est l’un des habitats du bourdon fébrile.

 

‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘

 

• Mon premier est une préposition.

• Mon second désigne la planète.

Mon tout est l’un des habitats de la cicindèle à six points.

 

‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘

 

• Mon premier désigne un contenant.

• Mon deuxième est un adjectif possessif.

• Mon troisième est le verbe avoir conjugué à la première personne du singulier.

Mon tout est l’un des habitats de la coccinelle maculée.

 

‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘‘

 

• Mon premier figure, traditionnellement, au menu des Asiatiques.

• Mon deuxième passe trop vite.

• Mon troisième est un synonyme de «époque».

Mon tout est l’un des habitats de la demoiselle bistrée.

 

 Cliquez ici pour consulter les solutions

 

À chacun son chez-soi

 


L'hiver venu

C’est l’hiver. L’habitat verdoyant où se nourrissaient et se reproduisaient les insectes est devenu un paysage glacial, voire même hostile. Le monarque a mis le cap vers le sud. Les autres espèces résistent au froid en produisant du glycérol, une substance qui sert, en quelque sorte, d’antigel. Les insectes peuvent traverser l’hiver sous différentes formes. Selon les espèces, ils passent la saison froide au stade d’œuf, de larve, de nymphe ou d’adulte, généralement dans un état de dormance appelé «diapause».

 

VIVRE L'HIVER

 

 

 

VIVRE L'HIVER

Que font les insectes, l’hiver venu ? Le texte qui suit fournit plusieurs renseignements à ce sujet. Cependant, les lettres de certains mots ont été mélangées. Sauras-tu les ordonner ?

 

Avant les premiers frissons de l’hiver, plusieurs insectes meurent. C’est le cas de la temna _________ religieuse qui, auparavant, prend soin de pondre ses œufs dans une mousse isolante pour que naissent des hyspnme _________, le printemps suivant.

 

D’autres insectes fuient le froid, comme les rsmqeoanu _________ qui parcourent jusqu’à 3000 kilomètres pour se rendre au Mexique. Au printemps, ils se reproduisent. L’été suivant, ce sont leurs adscneestnd _________ qui viennent au Québec.

 

Certaines espèces demeurent actives pendant l’hiver. Pensons aux ouvrières de l’baelile _________ domestique qui entourent leur reine et agitent vivement leur corps et leurs ailes pour maintenir la température de la rhuec _________ aux environs de 25ºC. C’est aussi le cas de certaines espèces de tipules qui profitent de l’hiver pour se ieprdeorru _________ et pour marcher sur la neige.

 

Mais la plupart des insectes passent la saison froide à dormir. Cet état, appelé sapiduae _________, est le résultat d’un arrêt de leur développement jusqu’au printemps. Où se cachent-ils alors ? Les œufs, comme ceux de la plupart des espèces de giamisnuorn _________, passent l’hiver sous la neige. Certaines larves de moustiques traversent l’hiver dans l’eau gelée accumulée au creux des feuilles de plantes aervocnirs _________. On peut trouver des nymphes de plusieurs espèces d’rhésméèep _________ au fond des étangs, des lacs et des rivières. Des sydisclaerh _________ passent l’hiver à l'abri dans un cocon installé dans les branches d’un arbre. Bien des adultes sont endormis sous l’écorce des arbres, sous les pierres ou sous la litière des feuilles. Pensons à certaines espèces de nocliscecel _________ qui se regroupent au pied d’un arbre.

 Cliquez ici pour consulter les solutions

 


 

Solutions
À chacun son chez-soi

Amiral : clairière

Bourdon fébrile : champ de fleurs

Cicindèle à six points : parterre

Coccinelle maculée : potager

Demoiselle bistrée : rivière

Vivre l’hiver

mante

nymphes

monarques

descendants

abeille

ruche

reproduire

 

diapause

maringouins

carnivores

éphémères

chrysalides

coccinelles


Début de page | Table des matières

 

ConceptionInsectarium de Montréal Rédaction: Marie Dufour Illustrations: Bruno Laporte
Projet réalisé dans le cadre du programme Action-Environnement et Faune
Conception du site WWW: Stéphan Giroux